Polémiques autour des dossiers fantômes au CESE : Mimi Touré recadre Idrissa Seck !

Dans une récente sortie, le Président nouvellement élu à la tête du CESE, faisait part de la disparition de certains dossiers administratifs importants, dans les archives mis à sa disposition.
Suite à ces propos qui jettent implicitement le discrédit sur les méthodes de gestion de Mimi Touré, cette dernière a tenu à recadrer le débat.

'' C’est pour éviter de telles situations que l’on fait une passation de services. Si ce jour-là, où je l’attendais, il était venu, donc je lui aurais tout expliqué. Les papiers étaient là. Mais la façon de travailler a changé. 

Maintenant on travaille avec l’ordinateur. C’est vrai que cela fait longtemps qu’il n’a pas travaillé dans l’administration. De 2004 à aujourd’hui les choses ont changé. Pour qu’il puisse accéder aux dossiers, il faut que ceux qui utilisaient ces ordinateurs soient là, qu’ils donnent le mot de passe, que l’on puisse savoir ce qui est dedans.

Mais le Daf et le Drh ont été interdits d’accès dans leurs bureaux. Ils leur ont demandé de rester chez eux et de ne pas venir dans les locaux du Cese. Puisqu’ils sont fonctionnaires, ils ont engagé un huissier pour constater qu’ils ont été interdits d’accès. 

Si vous procédez de la sorte, vous ne trouverez personne pour vous remettre les dossiers. Mais nous estimons que ces gens-là doivent venir expliquer à leurs nouveaux Directeurs. Cela aurait pu se faire lors de la passation. Nous devons séparer l’administration de la politique pour mieux servir les populations. ''