La propriétaire de "Sweet Beauté" fait de nouvelles révélations :" J'avais licencié Adji Sarr par ce que tous les clients la choisissaient "

Le leader du Pastef est accusé de viol par une jeune dame de 20 ans nommée Adja Sarr. Dans une plainte largement partagée, elle y accuse Ousmane Sonko de sévices sexuels répétés sous la menace d'une arme. Les faits se seraient déroulés à Sweet Beauty Spa. Un endroit niché à Sacré C?ur 3, discret et un peu difficile d'accès. Toutefois, la propriétaire du salon de beauté a fait de nouvelles révélations. 


Adji Sarr fait partie de mes employées. Elle travaille pour moi depuis novembre 2020. Mais cela, elle a travaillé pour moi pendant 15 jours. Elle m'a rappelée par la suite, pour me dire qu'elle va changer, si elle revient et m'a suppliée de la reprendre. Je l'avais licenciée par ce que tous les clients la choisissaient et je la soupçonnais de faire autre chose que du massage. Je connais Ousmane Sonko, très bien. Je l'ai connu à l'institut de beauté qu'il fréquente depuis plus d'un an. Il venait demander un massage tonifiant au prix de 20 000 Fcfa, à chaque fois. Au début, c'était une fille nommée Fatou qui est partie, qui le massait. Après son départ, une autre femme du nom de Fatou, également, l'a remplacée. Actuellement, depuis l'arrivée d'Adji Sarr pour le masser. J'ai constaté qu'à chaque fois qu'Ousmane Sonko arrivé à l'institut, c'est Adji Sarr qui ouvre la porte et va directement avec lui à la cabine de massage. La seule fois que j'ai parlé au téléphone avec Ousmane Sonko, cela remonte à plus d'une année. Mais je précise qu'au téléphone, je ne savais pas à qui parlais jusqu'à son arrivée. Il ne m'a jamais écrit de messages avant de venir à l'institut. Le lundi 1er février dernier, j'ai transmis un message par capture d'écran et ce client était un Arabe pas Ousmane Sonko. Ce dernier est venu hier (le 2 février dernier) à l'institut et n'était même pas au courant. C'est mon mari qui m'a appelée pour me le dire. Depuis le 31 décembre 2020, je suis hospitalisée à Fann, par ce que j'ai donné naissance à un enfant prématuré de 7 mois. La première fois que Sonko est venu à l'institut, c'est moi qui l'ai massé et une autre fois aussi. Mais je voudrais préciser qu'il ne s'est jamais mal comporté avec moi ni avec personne, en tout cas, pas à ma connaissance.

Le 2 février vers 22hAdji Sarr m'a appelée au téléphone pour me dire qu'elle sortait de la maison par ce qu'elle était enceinte. Quand je lui ai demandé qui est l'auteur de la grossesse, elle m'a répondu que c'était une autorité et qu'elle ne pouvait en parler. Quand j'ai insisté, elle m'a dit que c'est assez grave et qu'elle m'expliquerait ultérieurement. C'est aujourd'hui (le 3 février) que j'ai compris de quoi il s'agit. Elle m'a appelée vers 18h ce mercredi 3 février 2021, pour me dire que son père, à porter plainte contre Ousmane Sonko qui est l'auteur de sa grossesse, dit-elle.