"J’ai le premier remède contre le coronavirus"; les confessions du faux prophète arrêté à Touba

Le faux prophète Habib Diabang dit n’avoir pas regretté sa descente musclée, vendredi dernier, à la grande mosquée de Touba, en compagnie de certains de ses disciples.

Âgé de 36 ans, Habib Diabang n’a pas regretté sa descente musclée, vendredi dernier, à la grande mosquée de Touba, en compagnie de certains de ses disciples. "SourceA" renseigne dans sa livraison de ce mardi, que le faux prophète a fait des révélations lors de son premier interrogatoire au Commissariat spécial de la ville sainte. En effet, l’usurpateur d’identité, révèle détenir le remède contre le coronavirus.

"Khadim Rassoul nous a laissé une lumière au niveau de la grande mosquée de Touba. Nous sommes là, pour nous en procurer, en vue de sauver l’humanité. Je dois même soigner le coronavirus avec cette lumière, ainsi que tous les mauvais comportements de l’Homme», a déclaré Habib Diabang. Loin de se démonter, Habib Diabang confie : “Même Khadimou Rassoul parlait de notre magistère à travers l’un de ses livres (xassidas)”. Fils d’une haute autorité du sport et transporteur au Port autonome de Dakar, le faux prophète Issa lâche : “J’ai le premier remède contre le coronavirus."

Habib Diabang et ses acolytes sont actuellement en garde-à-vue à la police de Diourbel. Ils devront faire face au procureur du tribunal de grande instance du Baol.