PANDORA PAPERS: Bibo Bourgi et 2 autres proches de Karim Wade épinglés

La liste des Pandora Papers a secoué le monde. Une véritable boîte de Pandore. De Shakira à DSK en passant par Tony Blair, Claudia Schiffer ou encore le roi de Jordanie, nombreux sont ceux qui se retrouvent éclaboussés par le scandale des « Pandora Papers » pour avoir dissimulé des avoirs dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale, selon une enquête d’envergure menée par le consortium international des journalistes d’investigation CIJI.

Au Sénégal, l'architecte de renom Pierre Goudiaby Atepa a été cité dans la liste de même que trois proches du Karim Wade (fils de l'ancien Président Abdoulaye Wade).

Ibrahim Abou Khalil alias Bibo Bourgi, son frère Karim Abou Khalil Bourgi et Mamadou Pouye ont été cités dans l’enquête des "Pandora Papers".

D’après le document parcouru par Libération, ils sont les propriétaires de plusieurs sociétés établies dans des paradis fiscaux.

Avec l’assistance du cabinet d’avocats Alcogal, ils sont à la tête de trois fondations offshore (Alteos Foundation, Alteos One Foundation et Pifor Foundation).

Celles-ci ont pu servir à sécuriser les biens et actifs pour lesquels la justice sénégalaise les a jugés coupables d’être des prête-noms pour leur ami d’enfance, Karim Wade.

Des documents renseignent sur l’activisme de cette bande des trois, amis d’enfance de Karim Wade, que la justice sénégalaise a désignés comme des prête-noms de l’ancien ministre d’État.

En septembre 2011, des actions de Menzies Afrique S.A. sont été utilisées par les actionnaires pour constituer trois entités : Alteos Foundation (Bibo Bourgi), Alteos One Foundation (Karim Abou Khalil) et Pifor Foundation (Mamadou Pouye).

Affaire à suivre!