Serigne Bass Abdou Khadre annonce une Commission de recensement à Touba

Le Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké se soucie de la gestion de la ville sainte de Touba. Le guide spirituel des Mourides a instruit son porte-parole, Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre pour qu’il délivre ses recommandations au maire Abdoulahat Ka, aux chefs de village et aux délégués de quartiers. Le porte-parole a convoqué hier, lundi, ces derniers à la résidence Khadim Rassoul.

Une rencontre périodique qui se tient tous les trois (3) mois. L'objectif est de recenser les préoccupations des populations en vue d’y apporter des solutions. 

Selon le journal « Source A », au terme de cette réunion, le porte-parole du Khalife a sermonné le maire AbdouLahat Ka, les chefs de villages et délégués de quartiers en présence de Babacar Ibrahima Mar, sous-préfet de Ndame. Cheikh Bass Abdou Khadre a déploré le fait que les litiges fonciers soient très nombreux dans la cité et que les dossiers soient plus nombreux dans les tribunaux de Mbacké et Diourbel. « Vous voyez à Touba une maison qui a trois propriétaires », souligne-t-il.

Constatant que les problèmes fonciers deviennent récurrents, le porte-parole du Khalife alerte et réclame des efforts des autorités administratives. « je vous alerte sur les cas de litiges fonciers, parce que ces problèmes sont très fréquents dans la cité religieuse de Touba. Les dossiers concernant le foncier sont plus nombreux dans les tribunaux de Mbacké et Diourbel. Nous devons redoubler d’efforts. Vous voyez à Touba une maison qui a trois propriétaires et le juge peine à trancher dans ces cas. Il y’a des quartiers où les problèmes sont extrêmement nombreux », révèle le porte-parole. 

Ainsi, une Commission composée de sept (7) personnes sera dépêchée sur les zones litigieuses d’après Serigne Bass Abdou Khadre. Une Commission qui recensera les parcelles concernées avant de les attribuer aux ayants droit conformément à la volonté de Serigne Mountakha.  « Même des constructions ont été faites au niveau des réserves. J’ai fait arrêter récemment des travaux au niveau d’une réserve », dénonce-t-il. Il demande au maire de Touba d’évacuer les ordures et de curer les canaux avant l’hivernage. Il a souligné que l’insalubrité pendant la saison des pluies provoque le paludisme.